Des conseils pour travailler efficacement

Comment améliorer ses méthodes de travail et optimiser son temps passé à étudier?

Il semblerait que j’ai enfin du temps pour finir cet article qui devait voir le jour pendant l’été. Depuis, l’école a repris, Septembre touche presque à sa fin et les emplois du temps sont remplis. Ce fût l’heure pour moi de retrouver ma routine de travail et essayer en parallèle de concevoir cet article qu’il me tenait à cœur d’écrire et qui voudrait répondre à la question suivante : comment étudier efficacement ?

Parfois, lorsqu’on prépare un examen, un concours, des partiels ou simplement lorsqu’on travaille ses cours, on se rend compte qu’on a un peu du mal à travailler « vraiment ». A travailler, efficacement. Il nous apparaît dés fois un peu trop tard que trouver sa propre technique et organisation de travail est essentiel au bon déroulement de nos études. Pour ma part, j’ai toujours pensé qu’au préalable, il fallait toujours réfléchir à la manière dont on travaille pour l’adapter à qui on est, ce dont on a besoin et comment on veut voir évoluer les choses. Il y a des personnes qui n’arrivent pas à se concentrer pendant plus d’une heure, d’autres qui ne savent pas comment apprendre tel ou tel cours ou d’autres encore se demandent quand travailler et quand dédier du temps à leurs loisirs. Étudier, ce n’est pas juste s’asseoir à un bureau faire des exercices et apprendre des leçons. Étudier, c’est d’abord conscientiser le fait qu’on étudie et qu’on va essayer de mettre toutes les chances de son côté pour que ce temps qu’on y dédie, soit le plus efficace possible.

C’est en entrant en classe préparatoire que je me suis rendue compte qu’il fallait que je m’instaure un rituel de travail assez cadré et rythmé sur lequel je peux m’appuyer sans avoir à me poser de questions à chaque fois que je me mets au travail. En ce début de deuxième année, j’essaie de retrouver un rythme qui me convient et qui s’adapte à mon nouvel emploi du temps.

Voilà en quelques points les conseils que j’ai pu rassembler en réfléchissant à ma propre expérience, en discutant avec des camarades et amis ou en cherchant des témoignages sur Internet.

IMG_0110.2

Travailler se fait dans des conditions optimales

– Il est d’abord primordial de savoir quelles sont les conditions qui vous stimulent le mieux pour travailler et cela peut se jouer au détail près (je fais partie de ceux qui ne peuvent pas travailler dans leur chambre si celle-ci n’est pas rangée, si une porte reste entr’ouverte, si mon lit n’est pas fait). Chambre ou bibliothèque ? Grande table du salon de la maison familiale ou à votre bureau ? Bureau pour les leçons et exercices puis lecture sur le lit ? Adaptez votre environnement à vos besoins, faites-en sorte que là où vous travaillez, vous vous sentiez bien. Si dans votre chambre vous avez du mal à travailler mais qu’il n’y a que là que vous pouvez étudier, pourquoi pas disposer votre bureau face à un mur afin que vous soyez moins distrait avec tout ce qu’il peut y avoir autour de vous ou bien face à votre fenêtre ? Une autre idée : il peut être parfois utile de varier les endroits où on étudie entre bibliothèques, chambre, salon, CDI etc… Un endroit où l’on peut travailler c’est un endroit où l’on se sent bien, où l’on n’est pas dérangé, où l’on se sent à son aise et où l’on ni trop chaud ni trop froid.

– N’hésitez pas aussi à essayer de trouver les heures auxquelles vous êtes le plus concentré et le plus réceptif. Rien ne sert de se borner à travailler dès l’aube si votre cerveau n’est pas prêt à encaisser de nouveaux savoir au petit matin, rien ne sert non plus de travailler jusqu’à très tard le soir à la seule lumière de votre bureau si vous êtes trop fatigué à ces heures pour comprendre quoi que ce soit. Parfois, il vaut vraiment mieux dormir que d’essayer de travailler à des heures où vous n’êtes pas efficace. Dans ce cas, pourquoi pas mettre votre réveil une demie heure plus tôt pour faire ce que vous n’avez pas eu le temps de faire le soir le lendemain matin ?

IMG_0136.2

☆ ☆ ☆

Des techniques pour réussir à se concentrer

J’avoue avoir plutôt du mal à me concentrer lorsque je travaille hors d’une salle de classe. Je me déconcentre facilement avec mon téléphone, je suis tentée par ce qui est autour de moi pour faire autre chose. En cherchant un peu j’ai trouvé plusieurs techniques pour réussir à me concentrer :

– La « technique pomodoro » : c’est grâce à Célie du blog Miss Blemish que j’ai découvert cette méthode. Elle consiste à utiliser un minuteur pour s’organiser des séances de travail de 25 minutes séparées par des pauses de 5min (faites pour lire, écrire un message etc…). Pour ceux ayant vraiment du mal à rester concentrés, c’est l’idéal.
Vous pouvez vous créer vous-mêmes vos propres schémas :
25min de travail, 5min de pause x2
45min de travail, 10min de pause x2
2h de travail, 15min de pause x2
C’est à vous de voir si cette technique vous permet d’être mieux concentré en « aérant » votre esprit assez souvent. Cette méthode est particulièrement utile lorsque vous devez passer toute une journée à étudier.

– Dans la même idée que la « technique pomodoro » j’ai pris l’habitude de mettre des minuteurs de 1h30 voire 2h sur mon téléphone, le placer dans une autre pièce et travailler jusqu’à ce qu’il sonne sur un seul devoir. A mon bureau, je cache l’heure de mon réveil pour ne pas être influencée. Une fois que la sonnerie retentit je vois si j’ai besoin d’encore un peu de temps pour finir ce que je fais ou bien j’arrête tout pour aller me changer les idées ou passer à autre chose. Mettre un minuteur est souvent pratique pour les choses sur lesquelles on ne veut pas passer trop de temps, il faut se dire : « Bon, j’y dédie 1h et puis j’arrête. »

– Vous pouvez aussi envisager de travailler « en fonction de votre fatigue » : après cette journée de cours vous vous sentez d’attaque pour travailler ce devoir compliqué, après cette autre journée de cours vous êtes plutôt fatigué et vous allez privilégier les exercices peu exigeants intellectuellement etc…

– Récemment, c’est mettre un fond musical qui m’a aidé à me concentrer. Sur Spotify je choisis les playlists d’ambiance « focus » et avoir un fond sonore sans paroles m’aide beaucoup. Je sais que certains aiment mettre de la musique classique, d’autres de la musique incluant des paroles : à vous de tester, cela peut peut-être vous aider !

– La « technique de la carotte » : je pense qu’on l’a tous employée un jour quand on en avait vraiment ras-le-bol de réviser. Se dire : je finis de relire ce chapitre et je peux aller manger un gâteau, je finis cette série d’exercices et je m’autorise une vidéo sur YouTube. En bref c’est fonctionner tâche par tâche : je finis telle chose et je m’accorde une pause.

☆ ☆ ☆

IMG_0106

S’aider en se motivant

Il existe plusieurs techniques très simples pour se motiver à se mettre au travail et réussir à passer (par exemple) toute une journée à bosser.

– Au cours de l’année dernière, quand je croulais sous la quantité de devoirs aux natures variées, j’ai réalisé un truc tout bête : J’éprouve une certaine gratitude et satisfaction lorsque j’ai enfin fini de faire un devoir à la maison que je traine depuis plusieurs jours. Maintenant, j’essaie au maximum de raisonner ainsi : même si un devoir va me prendre du temps et que je suis tentée de le faire en plusieurs fois, je le fais d’une traite pour pouvoir directement le rayer de ma to-do list. C’est très simple dis comme ça mais voir sa to-do list se désemplir petit à petit est gratifiant et motivant. C’est une petite règle d’or : Toujours finir ce que l’on commence car plus tu finiras vite ce que tu commences plus ton travail te stimulera.

– Vous pouvez aussi envisager d’alterner entre quelque chose que vous aimez travailler et quelque chose qui vous plaît moins. « Je fais ces exercices de mathématiques et seulement une fois ceux-ci finis je réviserai mon cours d’histoire. » « J’apprends ma leçon d’anglais et seulement après cela j’irai lire le livre que j’ai à lire. » Si vous avez du mal à trouver dans quel ordre faire les choses, peut-être que les organiser en fonction de vos affinités avec les matières peut être pratique.

S’entourer de gens qui travaillent est aussi particulièrement stimulant. A la bibliothèque, voir les autres le nez plongé dans leurs révisions me motive et me donne envie de m’y mettre moi aussi. Parfois, je propose à des amies qu’on travaille ensemble pour créer une atmosphère de travail à plusieurs, pour pouvoir se poser questions aussi et s’entraider.

– L’année dernière, et surtout pendant les vacances, j’avais tendance à me dresser un programme chargé de choses à faire pour chaque jour. Dès mon retour du premier jour passé à la bibliothèque j’étais démotivée en voyant que je n’avais pas fait la moitié des choses que j’avais prévues. Organiser son travail est une bonne chose mais le faire en fonction de ses capacités est encore mieux car vous ne serez pas « déçu » mais plutôt fier de vous d’avoir fait tout ce que vous aviez prévu de faire. Petit à petit j’ai adapté la quantité de choses que je me donnais à faire à la quantité de choses que j’étais réellement capable de faire en un temps donné et moralement cela m’a beaucoup aidé.

– Dans le BA-B-A des méthodes pour se motiver il y a, évidemment, le fait de s’entourer de phrases encourageantes. Quand on y réfléchit bien, on a chacun une phrase qui nous touche plus qu’une autre et qui nous donne envie de se donner à fond. Pour ma part, j’ai une phrase qui me suit depuis plusieurs années : « Tout est possible à qui rêve, ose, travaille et n’abandonne jamais. » (Xavier Dolan). Elle est collée sur mon placard et je la lis souvent avant d’aller dormir. Dans ma salle de bain j’ai l’affiche « Vivre » de May qui m’accompagne en me préparant le matin, en me brossant les dents le soir. Cela peut paraître anodin mais lire, même par automatisme, des phrases positives peut largement influencer votre moral.

Dans la même idée, vous pouvez aussi pratiquer la technique des affirmations positives. Dans votre lit le matin ou le soir, dédier un moment calme d’environ 5min pour vous recentrer sur vous-même, contrôler votre respiration et répéter à voix haute des phrases positives toujours formuler à la forme affirmative, qui pourraient vous aider : « Je vais réussir ce devoir. » « Je vais parvenir à contrôler mon stress lors de cet oral. » etc…

IMG_0107

☆ ☆ ☆

Des idées en plus

– Optimiser son temps dédier au travail c’est savoir arrêter de travailler. Lorsqu’on est plongé dans ses études et ses révisions, il faut en quelques sortes s’obliger à trouver du temps pour faire autre chose, et quelque chose qui nous fait du bien : du sport, de la musique, de l’écriture, des visites de musées ou d’exposition, jouer à la play, regarder des vidéos sur Youtube, faire un gâteau…

Bien travailler c’est aussi bien s’organiser. Je ne vais pas rentrer dans les détails de « l’organisation parfaite » ici mais anticiper et prévoir à l’avance ses temps de travail et ce qu’on y fera aide beaucoup. L’important, c’est de ne pas être pris au dépourvu : au dernier moment, on ne travaille jamais vraiment bien.

– Toujours dans cette idée de « l’organisation parfaite » on m’a récemment conseillé de se bâtir une « routine de travail » (coucou Juliette et merci à toi si jamais tu passes par-là). Établir un planning heure par heure pour chaque jour et dans les détails, surtout quand on prépare un concours peut être très utile. Prévoir à l’avance votre planning de travail vous permet d’avoir un fil rouge sur lequel vous reposer en cas de panique et de diminuer le stress lié à toutes les « dates limites ».

– Et enfin, le meilleur des conseils que je puisse vous donner ici et que j’ai bien du mal à appliquer : éloigner, au maximum, son téléphone de son espace de travail. Je ne sais pas vous, mais moi, il est ma source de déconcentration première. Alors je me force à le mettre dans une autre pièce, je le mets sur silencieux ou bien je ne le garde pas trop loin de moi « au cas où » (mais entre nous, c’est une excuse minable). En fait, si vous avez du mal à vous concentrer l’important est surtout de trouver ce qui vous déconcentre (l’admettre et l’assumer) et éliminer l’élément perturbateur. En l’occurrence chez moi, c’est mon téléphone.

IMG_0149

☆ ☆ ☆

Enfin, j’aimerais ajouter qu’étudier peut être parfois source de nombreuses angoisses, souvent minimes mais incessantes qui peuvent nuire à votre réussite, peu importe votre parcours. Dans mon cas, c’est de ne pas réussir à travailler efficacement et à me concentrer qui m’a souvent créé beaucoup de stress. C’est pour cela que j’ai voulu rassembler les techniques que j’ai jusqu’ici essayées. C’est à chacun de trouver ce qui lui convient le mieux et je ne pense pas qu’il existe une méthode parfaite de travail. Si ce que vous faites jusqu’ici vous convient parfaitement alors c’est tant mieux pour vous. Comme toujours… c’est une question d’équilibre !

J’espère que vous aurez su trouver de quoi vous aider dans cette liste assez exhaustive de conseils. Avec « l’engouement » pour mes articles concernant la prépa et les études en général, je me suis dit que j’allais écrire plus d’articles dans ce thème-là et j’y prends vraiment beaucoup de plaisir.

Voilà quelques liens qui pourraient vous êtes utiles pour compléter l’article :

Études : quelle méthode de travail vous convient le mieux ?

25 principes à respecter pour travailler efficacement

10 conseils méthodo

Les articles de Célie ❤ : Mes astuces pour améliorer sa concentration et

Travailler chez soi – mes astuces pour allier douceur et efficacité

Comme toujours si vous avez une quelconque question n’hésitez pas à la poser en commentaire, il en va de même pour les suggestions d’articles, elles sont les bienvenues !

Et vous, vous en connaissez d’autres des techniques pour parvenir à mieux travailler ? Je suis preneuse !

De celle qui retourne maintenant à ses révisions (en mettant son téléphone, loin très loin),

Manon

 

Publicités

4 réflexions sur “Des conseils pour travailler efficacement

    1. Salut miss ! Contente que l’article te plaise et te soit utile. Bon courage pour ton année de Terminale, elle n’est pas la plus facile mais elle a un goût assez particulier, de fin et puis de début d’autre chose ! D’inconnu aussi. Je suis sûre que tu arriveras à aller en prépa en t’en donnant les moyens 😉
      Je suis passée voir ton blog, il est très beau !
      A bientôt !
      Manon

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s